Les oranges sont meilleures en saison froide

Les oranges sont meilleures en saison froide

Saison et variétés

« À l’heure où on trouve des oranges toute l’année, il est temps de réapprendre que ce beau fruit d’or a des saisons ! » Xavier Rosario, gérant des agrumes Toujours, s’indigne contre les fruits pâlichons et acides qui nous arrivent dès octobre, alors que les oranges sont si bonnes au cœur de l’hiver, quand elles ont subi un déverdissage naturel par le froid. Les oranges doivent être intactes, fermes, bien colorées, sans partie molle, signe de pourriture.

Côté oranges de table, on appréciera la famille des navelines – reconnaissables à leur « nombril » –, gorgées de sucre en fin de saison (fin janvier pour la naveline et fin avril pour la navelate). Choisissez-les de préférence avec une peau peu épaisse et souple, gage de maturité, donc de saveur. Côté oranges à jus, préférez les blondes (la salustiana en hiver et au printemps, la valencia late en été). Et succombez au charme des attirantes sanguines – comme la maltaise de Tunisie, souvent rouge à l’extérieur mais de chair orangée un peu acidulée, à la différence des sanguinelli, entièrement rouges, et tout particulièrement les siciliennes moro, pulpeuses, ou tarroco, plus juteuses. Dans certains pays chauds comme en Afrique noire, les températures diurnes et nocturnes sont constantes, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de fraîcheur durant la nuit. De ce fait, la poussée de chlorophylle est ininterrompue si bien que l’orange reste verte, ce qui ne l’empêche pas pour autant de mûrir.
Conservation

Les oranges se conservent quatre à cinq jours à température ambiante, ou dix jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. On les trouve aussi sous forme de liqueur, de sirop, de jus, de sodas… L’eau de fleur d’oranger sert à aromatiser les pâtisseries.

devjscorp

devjscorp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!